Bien dormir : conseils naturo-pratiques

Bien dormir, qu’est-ce que ça veut dire? Près de la moitié des français souffrent de troubles du sommeil et ne connaissent plus la sensation d’un sommeil réparateur.

bien dormir

De nombreuses études ont été menées à propos du sommeil. On comprend mieux maintenant son architecture avec les différents cycles qui le composent. On s’interroge également sur ce qui vient le perturber. Dans de précédents articles, le sommeil est décortiqué pour comprendre ses rôles et son importance (le sommeil : première partie et les solutions naturopathiques). Le psychiatre Patrick Lemoine, dans son interview dans l’émission La tête au carré de France Inter, nous apporte un nouvel éclairage sur le sommeil. Les perturbateurs du sommeil sont nombreux, veillez donc à adopter de bons réflexes et à cultiver un repos de qualité pour des journées en pleine forme.

Les nuisances nocturnes :

  • Nuisance lumineuse : lumières qui filtrent dans la chambre, soit venant de l’extérieur (éclairage public), soit venant des objets de la chambre : diode de la télévision, téléphone portable, radio-réveil, etc.
  • Nuisance sonore : bruits de la rue ou de la route (circulation, voix, musique du voisinage)

En limitant les informations lumineuses à l’aide de rideaux, de stores occultants ou en laissant les appareils hors de la chambre, on améliore la qualité de sommeil. La chambre est un lieu dédié au sommeil et au repos, toutes distractions peuvent rester de l’autre côté de la porte. De même, évitez les lumières bleues et les activités excitantes juste avant la coucher (télévision, ordinateur, lumière stimulante).

Les nuisances de la journée :

Il a été montré que les personnes qui travaillent dans des environnements sonores très élevés (comme c’est le cas dans certaines industries notamment) sont plus touchées par les troubles du sommeil. Un temps calme à la maison avec ou sans musique (que l’ont choisira douce) est bénéfique au repos. La relaxation ou la méditation sont des activités positives pour marquer la coupure entre temps d’activité, de travail et temps de ressourcement.

Les rythmes de sommeil :

Apprendre à connaître son rythme : Suis-je du matin? Du soir? De combien d’heures de sommeil ai-je besoin? Il est important d’aller se coucher au moment où la fatigue se fait sentir et de se réveiller à heure fixe tous les jours surtout pour les personnes qui sont du matin. Et très important : un temps de repos quotidien durant la journée améliore la gestion du stress et contribue à un sommeil de meilleure qualité.

Pensez aux plantes pour bien dormir :

  • La valériane : La valériane est la plante du sommeil et de la détente musculaire. Par ses propriétés tranquillisantes et antispasmodiques, elle favorise l’endormissement et le sommeil de bonne qualité. Attention à ne pas trop en prendre, la valériane peut être excitante en surdosage.
  • L’eschscholtzia ou pavot de Californie : Le cousin du coquelicot contient des alcaloïdes aux vertus calmantes, hypnotiques et antispasmodiques. Il permet de restructurer l’architecture du sommeil. En raison de la présence d’alcaloïdes, l’eschscholtzia est déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes tout comme aux enfants en bas âge.
  • La passiflore : Antistress et apaisante, la passiflore est la plante du mauvais dormeur stressé et nerveux.
  • L’aubépine : L’aubépine a un effet positif sur le système nerveux et le rythme cardiaque. On pense à elle, en association avec d’autres plantes, pour les personnes qui sentent leur cœur battre très fort au moment de s’endormir ou lors de moment de stress.
  • Le tilleul : Le tilleul est une plante très facile à trouver, qui se consomme aussi en infusion et peut être largement utilisée par tout le monde : femmes enceinte et allaitantes et jeunes enfants. Les 3 plantes aubépine, mélisse, tilleul sont des alliés de la maternité et petite enfance pour bien dormir.

Bien dormir, c’est aussi une affaire de digestion!

Qui n’a pas passé une nuit agitée après un repas trop copieux et trop arrosé? Tout le monde connaît cette sensation de lourdeur qui empêche le corps de suffisamment se détente pour se laisser complètement au repos. Mais sans aller jusque là, une alimentation trop riche, trop grasse ou encore trop sucrée est souvent source de perturbation. Invitez les légumes à votre table, évitez les viandes et les fritures et surtout mangez léger en prenant le temps de mastiquer. Plus le repas est pris tard et plus il doit être léger.


Plus d’informations :

Plus de conseils sur le sommeil : http://www.naturiel.fr/sommeil-et-solutions-naturopathiques/

Etude Inserm sur le sommeil : Sommeil et ses troubles

Très bonne émission de France Inter : https://www.franceinter.fr/emissions/la-tete-au-carre/la-tete-au-carre-31-aout-2016

Dormir sans médicaments… ou presque, Patrick Lemoine, 2015, éd. Lafont : http://www.laffont.fr/site/dormir_sans_medicaments_ou_presque_&100&9782221156568.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *