Détox, vous avez dit détox ?

Au printemps, on entend parler de détox. Mais c’est quoi au fait? Qui peut en faire? Et dans quel but? Voici quelques conseils à avoir en tête lorsqu’on se lance.

détoxVous fonctionnez au ralenti? La digestion est longue et parfois douloureuse? Il y a des ballonnements? Ou le transit est déréglé? Les jambes sont lourdes? Il y a souvent des douleurs? Bref, si vous vous sentez régulièrement fatigué(e), il est sûrement temps d’entamer une petite détox adaptée. Avec l’alimentation et la vie moderne, l’organisme se charge en toxines qu’il n’arrive pas toutes à éliminer. Le printemps et l’automne sont les bonnes périodes pour détoxiner. En adaptant la détox à votre vitalité et votre toxémie, votre corps pourra faire le grand nettoyage!

Pour la détox, je choisis mon moment

Mieux vaut éviter d’entamer une cure de détox pendant une période stressante tant au niveau personnel que professionnel. Plus vous serez détendu(e), plus le travail d’élimination des toxines sera facilité. Vacances, long week-end ou encore période légère pendant laquelle vous vous sentez bien seront l’idéal. Notez que pour l’organisme, il existe deux saisons privilégiées pour le grand nettoyage : printemps et automne.* C’est donc dès le mois de février que l’on songe à purifier son corps.

J’évalue ma vitalité et ma toxémie

Avant toute cure de détox, il est nécessaire d’évaluer si votre organisme a la vitalité nécessaire pour éliminer les toxines remises en circulation. Plus l’organisme est fatigué et encrassé, plus le nettoyage risque d’entrainer une crise curative : maux de tête, douleurs digestives et dérèglement du transit, acné, insomnie, troubles de l’humeur douleur articulaire, manifestation ORL (sinusite, bronchite), etc. Un bilan en naturopathie permet d’adapter la démarche en fonction de l’état général.

Je commence par remonter ma vitalité

En premier, adoptez une alimentation saine et légère. Finies les viandes, graisses cuites et les douceurs sucrées. Les repas sont essentiellement composés de légumes. Crus en entrée, on y ajoute des huiles végétales de qualité (olive, colza, noix, carthame…), des graines germées, des algues marines, des épices et aromates.  Les jus de légumes sont aussi particulièrement riches en nutriments et chargés de vitalité. Les légumes cuits doucement accompagnent les céréales semi-complètes. Les fruits sont invités aussi. Et surtout, on n’oublie pas l’eau!

Je facilite la détox en mouvement

L’exercice physique favorise l’élimination alors profitez-en! Marche, vélo, yoga ou encore natation sont autant d’activités douces qui aident la digestion et la circulation veino-lymphatique nécessaire pour se débarrasser des toxines (détoxination). Sans mouvement, le corps stagne, les déchets s’accumulent plus rapidement. Le foie, les reins aiment quand ça bouge. Le printemps est le moment idéal pour mettre en pratique cette bonne résolution!

J’opte pour la monodiète

Une cure de quelques jours permet de mettre le système digestif au repos pour laisser plus de place à la fonction d’élimination. On pense souvent au jeûne mais plus facilement réalisable et adapté à nombre d’entre nous, il y a la monodiète. Pendant un ou plusieurs jours, ingérez un seul aliment sous différentes formes : pomme (crue, compote sans sucre), carotte (crue, cuite, en jus) ou encore soupe de légume (sans farineux et légumineuse). La seule règle : mangez autant que vous en avez besoin, cela évitera les risques d’hypoglycémie.

J’aide mon organisme avec les plantes

Vous pouvez accompagner votre détox de différentes plantes : radis noir, artichaut, romarin, jus de citron, huile essentielle de romarin à verbénone ou encore bourgeons de genévrier ou frêne, etc. Attention, plusieurs d’entre elles sont très fortes et peuvent s’avérer trop violente pour certain(e)s. Avec l’aide d’un naturopathe, vous trouverez les plus adaptées en fonction de votre énergie. Les plantes sont là pour donner un coup de pouce en plus d’un réglage alimentaire et d’une activité physique.


Plus d’informations :

* Les saisons telles que l’organisme les ressent sont celles de la tradition chinoise : le printemps débute aux alentours du 5 février et l’automne vers le 5 août.

L’homme empoisonné, Daniel Kieffer, 2013

Mon cahier détox, Odile Chabrillac, 2015

Vidéo de Julien Allaire : https://www.youtube.com/watch?v=f5oNca3Qo_k

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *