Et si c’était une intolérance au gluten ?

Troubles digestifs, fatigue, douleurs chroniques, maux de tête ? Et si c’était une intolérance au gluten ?

intolérance au gluten

L’intolérance au gluten (ou hypersensibilité au gluten), concerne environ 20% de la population française. Elle entraine une porosité intestinale qui conduit à des troubles chroniques divers (dérèglements digestifs, fatigue, douleurs articulaires notamment). On trouve du gluten dans les produits céréaliers tels que le blé, l’orge, l’avoine, le seigle. Une consultation en naturopathie permet de révéler une possible intolérance au gluten et de rectifier son alimentation pour s’en libérer.


Qu’est-ce que l‘intolérance au gluten ?

Précisons avant tout la différence entre allergie et intolérance au gluten. Dans le premier cas, on parle de maladie caelique qui concerne environ 1% de la population française. Le gluten entraine une réaction immédiate du système immunitaire. Une prise de sang confirme l’examen clinique (par la recherche d’anticorps) ainsi qu’une biopsie (qui révèle une destruction importante de la muqueuse intestinale). C’est une maladie auto-immune. Dans le second cas, l’intolérance au gluten, ou hypersensibilité au gluten, le système immunitaire n’est pas actif car le gluten n’est pas considéré comme un agent pathogène mais entraine une porosité intestinale non sans conséquence : troubles chroniques dont certaines douleurs arthrosiques. Elle concernerait environ 20% de la population française.

Quels sont les mécanismes de l‘intolérance au gluten ?

La modification génétique excessive des céréales de consommation a rendu la structure moléculaire des protéines du gluten très complexes et donc indigeste pour notre système digestif. Elles arrivent presque intactes dans les intestins et altèrent la paroi intestinale jusqu’à provoquer une porosité ou hyperperméabilité intestinale. Les peptides entrent alors dans la circulation, encrassant alors l’organisme. L’intolérance au gluten commence par l’apparition de troubles digestifs mais à terme peut être la cause de troubles chroniques divers (rhumatisme, fatigue, maux de tête et même maladies auto-immunes comme le disait déjà le docteur Seignalet en son temps dans son livre « l’alimentation ou la troisième médecine« ).

Quels sont les aliments pouvant provoquer une intolérance au gluten ?

Le gluten représente environ 100 molécules différentes. On devrait donc parler de glutenS qui ne provoquent pas le même niveau d’intolérance au gluten. On trouves ces protéines dans le blé, l’orge, l’avoine, le seigle et l’épeautre notamment. Le maïs, céréale ayant subi de nombreuses modifications génétiques, comporte la même problématique.

Comment savoir si j’ai une intolérance au gluten ?

Une enquête approfondie en naturopathie permet de révéler une hypersensibilité. Pour les naturopathes, le gluten est depuis longtemps considéré comme un perturbateur de la muqueuse intestinale, du microbiote (flore intestinale) et par voie de conséquence comme cause de troubles divers. Mais avant toute éviction définitive, il convient de s’assurer que le gluten est bien la cause des dérèglements (enquête clinique, tests d’intolérance au gluten en laboratoire spécialisé). La consommation de produits céréaliers contenant glutens n’est pas la seule raison d’une altération de la muqueuse intestinale, l’alimentation raffinée, riche en produits transformés et en pesticides joue un rôle important dans l’équilibre de notre organisme.

Je prends RDV maintenant

Plus d’informations :

http://www.julienvenesson.fr/portfolio-tag/gluten/

http://www.julienvenesson.fr/portfolio/gluten-comment-le-ble-moderne-nous-intoxique/

http://www.seignalet.fr/

http://www.fqmc.org/maladie/definition

http://rms.medhyg.ch/numero-396-page-1584.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *