Mastiquer : digestion et prévention des maladies

Mastiquer est essentiel à la bonne digestion. Voyons ensemble pourquoi , même lorsque tout va vite et que le temps est compté pour faire chaque chose, il est important de ne pas oublier cet acte fondamental.

mastiquerMastiquer est la première étape de la digestion. Et la seule qui soit réellement consciente et sur laquelle on puisse agir. Donc être acteur de sa digestion passe d’abord par instaurer une bonne mastication.

Ce n’est pas Gandhi qui parlait « de boire les solides et de mâcher les liquides »? Effectivement, des aliments suffisamment mastiqués devraient être avalés lorsqu’ils sont sous forme de bouillie (et donc liquide) et l’eau pourrait être bue après avoir tourné plusieurs fois dans la bouche. Bref, manger demande du temps. Déjà pour bien faire sa part du travail de la digestion et ensuite pour savoir apprécier les mets… Mais surtout, mastiquer permet de mieux digérer et prévient nombres de maladies. Beau programme!

Mastiquer, mais pourquoi?

Comme le dit le professeur Vincent Castronovo : « la mastication est quelque chose que tout le monde peut faire, qui n’est pas cher et qui peut rapporter gros ». Et ça rapporte quoi alors?

  • l’assimilation des nutriments : sans mastication, certains nutriments ne sont pas assimilés
  • moins de ballonnements : car les aliments insuffisamment mastiqués arrivent dans les intestins et sont digérés par les bactéries (et cela se fait avec dommage collatéral : une fermentation et donc des gaz)
  • moins d’inflammation : car les aliments non suffisamment digérés qui arrivent dans les intestins créent de l’inflammation
  • moins de maladies : diabète, obésité, maladies auto-immunes, fatigue chronique
  • plus de plaisir et le développement du goût car les papilles gustatives se trouvent dans la bouche et ce sont elles qui permettent d’apprécier les différentes saveurs

Mastiquer: la rééducation

Voici quelques conseils pour réapprendre à bien mastiquer. Avec un peu de temps, on y arrive. Mais il faut toujours être vigilant car les mauvaises habitudes reviennent vite…

  • faire un encas 30 mn avant le repas pour ne pas arriver affamer (dans ce cas, il est facile d’engloutir le repas) : fruit de saison, jus de légume, carotte ou concombre cru ou encore quelques amandes
  • s’accorder une vraie pause repas : on ne mange pas debout et 5 mn!
  • pendant le repas, bien respirer : de grandes inspirations ventrales
  • poser la fourchette entre les bouchées
  • attendre avant de se resservir
  • avaler quand c’est bonne bouillie
  • parler moins: eh oui, on est rarement attentif lorsque l’on fiat plusieurs choses à la fois
  • SAVOURER !

En savoir plus ?

https://www.prevention-sante.eu/actus/mastication-vertus-insoupconnees

https://www.vitaliseurdemarion.fr/officiel/advices/bien-mastiquer-mieux-digerer/

Quelques secrets du Professeur Vincent Castronovo pour éviter 80% de #maladies #diabete #fatiguechronique #digestion #obesite et j’en passe

Publiée par Marion Kaplan sur Vendredi 24 août 2018

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *