Pleins feux sur l’omega!

N’ayons pas peur des acides gras et des omega. Ils sont essentiels à notre équilibre et primordiaux pour nos cellules et notre système nerveux. Mais place à la qualité!

olive-oil-552702_1920

Du développement du tout petit à l’équilibre du sénior, les omega sont indispensables et devraient avoir une place importante dans l’assiette. On privilégie la qualité et on s’oriente vers les huiles végétales comme l’olive (pour la cuisson), le colza, la noix ou encore la cameline. On n’oublie pas les oléagineux, noix, noisette, amande et on favorise les poissons gras : sardine, maquereau, flétan, hareng. Un bon rapport omega 3 / omega 6 favorise l’équilibre santé (au niveau cardio-vasculaire, nerveux, hormonal notamment). Alors, on y va! 3 cuillères à soupe de bonnes huiles par adulte par jour!


Les omega s’invitent dans l’assiette

Chaque jour, l’adulte devrait consommer environ 3 cuillères à soupe de lipides. Les personnes au régime en ont peur et les évitent, certaines autres en consomment à volonté mais le plus souvent cachés… dans les produits industrialisés. Un juste milieu serait donc de veiller à un apport régulier et quotidien en bonnes huiles de préférence bio et première pression à froid. On évitera de les cuire (l’huile d’olive reste intéressante pour la cuisson douce) et les ajoutera à nos petits plats : colza, noix, carthame, olive…

Les omega 3, de bons lipides

omegaTous les acides gras sont intéressants pour notre organisme, l’important est de modérer les quantités. Les omega 3 ont la part belle : huile (colza, noix, cameline), oléagineux (noix, noisettes, amandes), poissons gras (sardine, maquereau, hareng, flétan…). Ils sont protecteurs du système cardio-vasculaire, nourrissent les yeux, la peau et le système nerveux (équilibre nerveux, fonctionnement cérébral, mémoire, développement du foetus) et ont une action anti-inflammatoire. On limite les omega 6 : arachide, pépins de raisin, tournesol. Un mauvais équilibre entre omega 3 et omega 6 sera facteur d’inflammation et de dérèglement fonctionnel.

Attention aux acides gras trans

Qu’ils sont omega 3, 6 ou 9, ils peuvent être trans, c’est à dire qu’ils sont issus des produits transformés. Une huile trans est une huile hydrogénée qui sera plus stable (et donc moins rapidement rance). On l’utilise dans les gâteaux et biscuits et en général dans tous les produits industrialisés. Attention, une consommation trop importante n’est pas sans danger pour la santé (facteurs cardio-vasculaires et cancéreux).

L’alpha du système hormonal, c’est l’omega !

omega Le hormones stéroïdes féminines ou hormones sexuelles sont produites par les ovaires. Les huiles d’onagre et de bourrache, par leur apport en PGE1, influent sur la qualité du cycle féminin. De nombreuses femmes souffrent de syndrome pré-menstruel qui peut être amélioré par les omega 6 pris en interne. D’ailleurs, l’huile de bourrache et l’huile d’onagre sont excellentes pour la peau, elles participent à son hydratation.


Plus d’informations :

Un article sur les lipides : http://www.nutriting.com/comprendre-la-nutrition/la-nutrition-en-7-lecons/les-lipides/

Un test facile et rapide pour savoir si l’on manque d’omega : http://www.pileje-micronutrition.fr/besoins-nutritionnels/tests-jeux/omegatest

Les omegas 3 dans l’alimentation : http://www.santemagazine.fr/ou-trouver-les-omega-3-29597.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *